Installer Chrome sur Backtrack 5 r3

Nous allons voir comment installer le célébre Google Chrome sur notre distribution Backtrack 5 r3.

Pour ce tutoriel nous utiliserons encore et toujours Backtrack 5 r3 gnome x64.
Le problème avec Chrome c’est qu’il ne peut être lancé en mode super-utilisateur (root) pour des raisons évidentes de sécurité.
Vue que Backtrack est lancé par défaut en mode root nous allons donc voir comment installer Chrome et ensuite comment le lancer en mode root.

1 – Installation de Google Chrome :

Lancez la commande suivant pour :

apt-get install chromium-browser

A ce stade, si vous essayez de lancer Chrome, un message d’erreur vous indiquant que chrome ne peut être lancé en mode root vous arrêtes et ferme le programme…

2 – Modification de Chrome :

Nous allons modifier le code hexadécimal de Chrome pour pouvoir lancer en mode root.
Ouvrez un terminal et rendez-vous à l’emplacement suivant :

cd /usr/lib/chromium-browser

Nous allons ensuite utiliser l’outil hexedit pour éditer le code hexadécimal de Chrome :

hexedit chromium-browser

ChromeonBT1

Appuyez ensuite sur TAB pour entrer dans la colonne Ascii puis sur CTRL+S pour lancer une recherche.

chromeonbt2

Recherchez le terme « geteuid » et remplacez le par « getppid »chromeonbt4

Une fois remplacé, appuyer sur CTRL+X pour fermer.

Vous pouvez maintenant lancer Chrome. Si toutefois vous rencontrez un message qui vous annonce que le serveur proxy n’a pas pu aboutir, il vous faut changer quelques options de chrome, cliquez sur « change proxy setting » (encadré en rouge sur ce screen) :

chromeonbt5

Cochez ensuite « Direct internet connection ».

chromeonbt6

Et voilà un Google Chrome fonctionnel sur notre Backtrack 5 r3 !

Source.

Installer Flash 11 sur Backtrack 5R3

flashBonjour, comme vous le savez surement Backtrack n’es pas fournis avec Flash pré-installé.

J’écris donc ce tuto pour vous expliquer comment l’installer sur Backtrack 5R3 64bits.
Lancer votre Backtrack 5R3 et vérifiez qu’il est bien à jour.

Ouvrez un terminal et entrez les commandes suivantes :

pkill firefox
mkdir /tmp/fox
cd /tmp/fox
rm -rf /opt/firefox/*
rm -rf /usr/lib/mozilla/plugins/*
rm -f /usr/share/icons/mozicon128.png
mkdir /usr/lib/mozilla/plugins
mkdir /opt/firefox

Téléchargeons maintenant les ressources nécessaires :

wget http://ftp.mozilla.org/pub/mozilla.org/firefox/releases/latest/linux-i686/fr/firefox-22.0.tar.bz2
wget https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/76/Mozilla_Nightly_icon_2011.png
Allez ensuite sur :

http://www.adobe.com/software/flash/about/

Et téléchargez la dernière version de flash player pour linux.

Ensuite il nous faut extraire les ressources :

tar -xvf firefox-22.0.tar.bz2 && tar -xvf install_flash_player_11_linux.i386.tar.gz

Et procéder à l’installation :

cp -R firefox/* /opt/firefox
cp libflashplayer.so /usr/lib/mozilla/plugins/

On copie l’icone au bon emplacement.

cp -f Mozilla_Nightly_icon_2011.png /usr/share/icons/mozicon128.png

Redémarrez Backtrack.

Et voilà !
Les liens on été mis à jour.

Source.

Rendre une VMware Backtrack Invisible

anonym1

Bonjour, comme promis je vais expliquer ici comment rendre les connexions d’une Vmware « anonyme ».

Ce tutoriel est à but uniquement informatif, je décline toute responsabilité quand à l’utilisation que vous en ferais et toutes les conséquences légales qui peuvent en découler.

Je tiens d’abord à préciser que le fait d’être parfaitement anonyme n’existe que dans les films d’espions. Cela vous permettra de masquer votre IP et de crypter les données mais pas de rendre vos connexions invisibles aux yeux de tous.

Un article très bien expliqué vous permettra dans connaître un peut plus sur TOR ici.

Une attaque maintenant bien connu permet un sniffing par MITM sur le réseau TOR. Donc n’utilisez pas TOR pour vous connecter sur votre Facebook ou sur votre compte mail. Cela serait très stupide et vous risquez fortement de révéler votre mot de passe à un petit lamer qui passait par là.

Conclusion : Utiliser TOR est amplement suffisant.

Prérequis :

  • VMware player / Virtualbox ou un autre logiciel de virtualisation.
  • Backtrack 5.
  • Tor_vm.iso à télécharger ici.

1 – Explications :

L’exercice consiste à faire passer toutes les connexions d’une machine virtuelle, ici Backtrack 5, par une seconde machine virtuelle contenant un linux préconfigurée pour rediriger le trafique à travers le réseau TOR.

Cela permet de camoufler son adresse IP lors de l’utilisation de tous les outils compris dans Backtrack. Cela est donc très utile pour effectuer des test de pénétration sans pour autant devoir paramétrer chaque outils avec un proxy ou autre.

Un petit shéma très simplifié :

shema_tor_VM
Les flèches correspondent aux données transitant entre les machines.
La flèche verte pour les données envoyées et la rouge pour les reçus.

2 – Installation et configuration de la machine Tor_VM :

Le logiciel de virtualisation utilisé lors de ce tuto est Vmware 9.0.

Créez une nouvelle machine virtuelle.
Lorsque le logiciel vous demande le chemin ou se trouve le disque d’installation du système entrez le chemin de Tor_vm.iso. (exemple : C :\Users\Timw3b\Téléchargements\Tor_vm.iso)
Un disque dur de 2Go suffit amplement pour cette machine virtuelle.

Arrivé sur la dernière étape de création, cliquez sur « Customize Hardware » :

tor_BTvm_1

Une fenêtre s’ouvre vous permettant de configurer le hardware de la machine virtuelle.

Commencez par désactiver les périphériques USB, Son et imprimante. Pour cela vous devez sélectionner les périphériques et cliquer sur « Remove ».
Une fois effectué voici ce qu’il doit rester :

tor_BTvm_2

Cliquez ensuite sur Network Adapter et cochez le mode Bridge comme ceci :

tor_BTvm_3

Cliquez sur « Close » puis sur « Finish » et lancez cette nouvelle machine.

Le système se lance, laissez le tout se connecter jusqu’à obtenir un écran similaire :

tor_BTvm_4

Voilà votre machine est en place. Vous remarquerez que l’adresse IP de cette machine est 192.168.0.15, notez bien la votre pour la suite du tutoriel.

Ne l’éteignez pas, laisser la en marche, c’est elle qui redirigera les connexions de Backtrack sur internet via TOR.

3 – Configuration de Backtrack 5 :

Plusieurs choix s’offre à vous. Soit vous lancez le Live-CD en mode Stealth dans une Vmware. Soit vous lancez une version de backtrack installé dans une Vmware. Les manipulations à effectuer sur le système restes les mêmes.

Vous devez configurer le mode réseau de votre Vmware Backtrack en bridge (cf. le chapitre précédent).

Lancer votre Vmware Backtrack.
Lancez un terminal et éditez le fichier /etc/resolv.conf

root@bt:~#  gedit /etc/resolv.conf

Dans ce fichier entrez :

nameserver [IP de votre Tor_VM]

Nous avons vue à la fin du chapitre précédent que l’ip de ma Tor_VM est 192.168.0.15.
Modifiez donc le fichier en fonction de l’ip de votre tor_vm.

tor_BTvm_5

Nous devons maintenant changer l’ip de notre interface réseau par défaut.
Vérifiez que votre nouvelle ip se trouve dans le même sous réseau que notre tor_vm et quelle n’est pas utilisez par une autre machine de votre réseau.
Exemple si votre tor_vm se trouve sur le sous réseau 192.168.1 .12
vous devrez configurer votre ip suivant ce modèle : 192.168.1.X

Vous pouvez aussi vérifier votre interface par défaut en tapant « ifconfig » dans un terminal. Pour les carte réseau filaire il s’agira sûrement de eth0 ou eth1, pour les carte wifi cela sera wan0 ou wan1.
Je configure donc l’ip de mon Backtrack sur 192.168.0.39.

root@bt:~#  ifconfig eth1 192.168.0.39/24 up

Nous devons ensuite configurer une passerelle vers tor_vm :

root@bt:~#  route add default gw [IP de votre tor_vm]
root@bt:~#  route add default gw 192.168.0.15

Et voilà, lancez firefox sans configurer de proxy. Vérifiez votre ip avec monip.org.
Les connexions de votre Backtrack passent maintenant par une passerelle qui rend vos connexions « anonyme ».

Source

Installation de Backtrack 5 sous VMware

BanArticle_BT5

Vmware est un logiciel qui permet de créer des machines virtuelles.

Autrement dit cela vous permet de lancer un système d’exploitation dans un autre système d’exploitation.

Un exemple simple, vous êtes sous windows et vous désirez effectuer différents test sous backtrack sans pour cela être contraint de redémarrer votre ordinateur pour booter sur une seconde partition. Grâce à la virtualisation cela devient possible ! Vous pourrez jouir des outils de backtrack tout en utilisant les outils habituel que vous utilisez sous windows.

Voici un petit tuto rapide sur comment créer une machine virtuelle sous Vmware et d’ensuite y installer Backtrack 5.

Notez que vous pouvez utiliser divers système d’exploitation dans une machine virtuelle.

Prérequis :

  • L’iso de Backtrack 5 disponible ici.
  • Un logiciel de virtualisation.

Le logiciel de virtualisation utilisé dans ce tuto sera VMware Workstation 9.0. Vous pouvez effectuer les mêmes manipulations avec la version gratuite de VMware qui est VMware Player. Vous pouvez aussi utilisé Virtualbox qui est entièrement gratuit.

1- Création de la machine virtuelle 

Lancer votre logiciel de virtualisation et créer une nouvelle machine.

virtualcreate

Un assistant de création s’ouvre alors. Choisissez une installation typique et continuer.

Il vous demandes ensuite d’informer quel périphérique sera utilisé pour l’installation du système. Choisissez « installer disc image file (iso) » et entré le chemin de l’iso de backtrack que vous venez de télécharger.

virtualcreate2

Cliquez sur continuer. Il vous demande ensuite à quoi correspond le système que vous allez installer.

Cochez « Linux » et mettre la version « Ubuntu »

virtualcreate3

Choisissez ensuite le nom de votre machine, par exemple Backtrack 5R3 VM. Et définissez l’emplacement pour les fichiers de la machine virtuelle.

Cliquez sur suivant. Le logiciel vous demandes alors la taille du disque dur dont disposera ce système. Vérifiez bien que vous disposez de suffisamment d’espace disque avant de continuer. Personnellement j’utilise 20Go d’espace et je split le disque dur en plusieurs fichiers.

virtualcreate4

Cliquez sur suivant. Un récapitulatif s’affiche vous informant de vos précédent choix de configuration. Vous pouvez customiser la mémoire alloué, le nombre de processeur et les différents périphériques utilisé en cliquant sur « Custom Hardware »

Cliquez ensuite sur finish.

Votre machine virtuelle est maintenant prête à accueillir l’installation de Backtrack.

2- Installation de Backtrack sur la machine virtuelle :

Lancer votre machine virtuelle en la sélectionnant dans le menu gauche puis en cliquant sur « Power on this virtual machine »

BTonvirtual1

Votre machine se lance et boot sur l’iso de Backtrack 5.

Vous voyez maintenant le menu qui vous permet de choisir différents modes de boot pour Backtrack.

Choisissez le mode par défault.

BTonvirtual2

Le système démarre. Vous tombez alors sur le mode console. Pas de panique !

root@bt:~# startx

Cette simple commande vous permet dans lance l’interface graphique.

Vous voilà enfin sur le bureau. Nous allons lancer l’installation de Backtrack, pour cela cliquez simplement sur l’icone « Install Backtrack » le seul icone de votre bureau.

Suivez ensuite les étapes d’installation de Backtrack :

  • Lors de la préparation de l’espace du disque laissez le choix sur « Tout effacer et utilisez le disque entier ».
  • cliquez sur suivant, un récapitlatif des options d’installation s’affiche.
  • Cliquez ensuite sur Installer pour lancer l’installation. Cette étape prendra un certains temps.
  • Une fois l’opération terminé, redémarré la machine virtuelle. Si vous avez manqué le message vous le conseillant, un simple « Reboot » dans un terminal suffira.

Une fois la machine reboot, celle-ci vous demandera le login et le mot de passe par défaut.

Login : root
Pass : toor

Lorsque vous entrez le mot de passe vous remarquerez que celui-ci n’apparaît pas à l’écran. Tout cela est normal, estimez vous heureux si quelqu’un essayes de regarder votre mot de passe par dessus votre épaule.

Pour changer ce mot de passe entrez directement la commande suivante.

root@bt:~# passwd

Entrez ensuite votre nouveau mot de passe.
Tapez ensuite :

root@bt:~# startx

Et voilà ! Backtrack est installé sur votre machine virtuelle ! Bien joué !

Une petite mise à jour s’impose. Ouvrez un terminal et entrez les commandes suivantes:

root@bt:~#  apt-get update && apt-get upgrade

BTonvirtual3

Dans notre prochain article, nous verrons comment faire passer toutes les connections de cette machine virtuelle par le réseau TOR.

Amusez vous bien !